Un mois à Melbourne

Voilà déjà plus d’un mois que je suis à Melbourne. Je vous dis tout dans cet article sur la ville, l’ambiance, la famille d’accueil, les cours d’anglais et comment trouver une colocation.

MON ARRIVEE EN AUSTRALIE

  • Le forfait téléphone

optus_logo_detail

Après 3 jours de voyage je suis enfin arrivée à Melbourne. Très excité malgré la fatigue j’étais impatiente de découvrir la ville et de démarrer ma nouvelle vie. Première étape après avoir récupéré nos bagages, retirer de l’argent au distributeur et acheter une carte sim ! Nous avons opté pour l’opérateur Yes Optus car c’est le premier que nous avons trouvé dans l’aéroport et qu’il fait partie des meilleurs du pays. Nous avons pris le forfait à 30 AUD qui comprend 3 Gigas d’internet avec appels et SMS/MMS illimités vers les numéros Australiens. La carte doit être rechargée tous les 28 jours. Si la consommation d’internet n’est pas terminée elle est reportée automatiquement sur le mois prochain. Il est aussi possible de choisir des forfaits plus où moins chers en fonction du nombre de giga que vous voulez. Vous pouvez changer d’un mois sur l’autre tout en gardant votre nouveau numéro de téléphone.

Buy-a-SIM-2-up

Après l’achat vital de la carte sim, nous avons quitté l’aéroport de Tullamarine pour rejoindre le centre de Melbourne avec le Skybus (environ 20 AUD) jusqu’à la Southern Cross Station (la deuxième gare la plus importante de Melbourne). Puis nous avons emprunté un tramway jusqu’à notre famille d’accueil.

Première galère :

Parce qu’un voyage à l’autre bout du monde n’est pas un vrai voyage sans galère…

Avant d’emprunter le tramway nous avons voulu acheter des tickets mais empotées comme nous étions avec nos sacs, valises et la fatigue accumulé des 3 jours sans sommeil nous n’avons pas réussi à faire fonctionner la machine. Le tramway venait d’arriver et retourner dans la gare pour trouver un guichet nous semblait être la fin du monde… nous avons donc emprunté le tramway sans payer. Heureusement aucun contrôleur n’était dans le coin ce jour là, car nous avons appris un peu plus tard, qu’ils ne rigolaient pas du tout dans ce pays avec la fraude.

J’avais laissé le soin à ma binôme d’aventure de vérifier le trajet à effectuer pour aller jusqu’à la famille d’accueil mais l’adresse qu’elle avait rentrée dans le GPS n’était pas la bonne… nous nous sommes donc retrouvées au 153 de la rue au lieu du numéro 13. Ce qui à Melbourne fait une très grosse différence, puisque les rues sont très très très longues… Il nous a fallu plus d’une heure de marche à pied sous 30°C à trainer nos innombrables sacs pour arriver jusqu’à la bonne adresse. Avec le recul on aurait dû prendre le temps à l’aéroport de mettre nos nouvelles sims dans nos téléphones et prendre un Uber !

  • La famille d’accueil

Lors de la préparation de notre voyage nous avons opté pour un logement d’un mois en famille d’accueil. Nous voulions découvrir la culture et pouvoir échanger rapidement avec des Australiens. Nous nous attendions à quelque chose de très convivial mais malheureusement le contact n’a pas été des plus chaleureux. Les règles étaient assez strictes et les repas vraiment moyens. Le seul point positif c’est que nous avons pu faire la connaissance d’une adorable japonaise qui est arrivée deux jours après nous. Nous nous sommes super bien entendues ce qui nous a permis de faire passer le mois un peu plus vite et surtout de découvrir la culture japonaise. Autre avantage c’est que nous avions une chambre relativement grande et donc assez d’intimité, ce que nous n’aurions probablement pas eu dans une auberge de jeunesse.

  • Les cours d’anglais

L’idée principale en partant faire un PVT était d’améliorer mon anglais (for improve my english comme on aime le répéter ici). L’agence Etude Australie avec laquelle je suis passée pour organiser mon voyage nous a inscrite à Impact College. Une école multiculturelle avec un tôt d’élève français très bas, nous étions 5 pour peut-être mille étudiants. La règle d’or était « Speak English », il nous était donc impossible de parler nos langues maternelles dans l’enceinte de l’établissement. L’école est située dans le CBD (le Central business District) sur Bourke Street à 2 minutes de la Southern Cross Station. Les cours sont dispensés le matin de 8H50 à 13H15 et l’après-midi il est possible de participer à des ateliers pour trouver du travail, améliorer son anglais dans des groupes de discussions ou de prononciations, de visiter la ville… J’y ai passé 1 mois et vraiment c’est une aventure que je ne regrette pas, tant les cours ont été bénéfiques et les rencontres géniales. Nous étions 15 dans ma classe, j’étais la seule française. Se côtoyaient dans la même salle plusieurs étudiants du monde entier : Brésil, Colombie, Japon, Taïwan, Corée, Thaïlande, Espagne. J’ai vraiment rencontré des gens exceptionnels et découvert de nouvelles cultures. Aujourd’hui, j’ai terminé les cours mais je continue à revoir avec plaisir mes classmates autour d’un verre.

impact-logo_web

http://www.impactenglish.com.au

  • La recherche de logement

Après un mois de logement en famille d’accueil il était temps pour nous de partir. La famille était située dans le quartier de Brunswick à 30 minutes en tram du centre ville. Après avoir bien découvert la ville nous voulions nous rapprocher et trouver un logement dans le centre. Aller dans un backpack ne nous branchait pas tellement, nous nous sommes donc tournées vers la colocation. A Melbourne c’est très simple d’en trouver une, il y en a pour tout les goûts, tout les tarifs et un peu partout dans la ville et ses alentours. Nous sommes passées par Gumtree (l’équivalent de Leboncoin) ainsi que par les groupes Facebook : Melbourne French Team et Melbourne Backpacker. Il y a des annonces mises en ligne plusieurs fois par jour. Il suffit d’y répondre et on vous propose très rapidement une visite. Il nous en a fallu 5 avant de tomber sur notre future coloc. Ce qu’il faut noter c’est que les locations se paient à la semaine, pour réserver la chambre il faut donner un acompte et le jour de l’emménagement il vous faudra payer la semaine à venir plus la caution (appelée ici Bond). Les tarifs varient d’une colocation à l’autre. Nous voulions trouver un appartement dans la Free Tram Zone, la zone de transport public gratuite de Melbourne. Histoire de réduire un peu les frais. La plupart des logements dans cette zone sont dans des immeubles récents avec piscine intérieure ou extérieure, salle de gym et espace barbecue. Ce genre d’appartement fait partie des standards de la ville. Niveau tarif pour une chambre dans le centre, il faut compter entre 140 et 180 AUD la semaine. Les chambres sont pour 2 à 6 personnes. Tout dépend des logements. La plupart comprennent la wifi et une machine à laver, voir un sèche-linge. Il est aussi possible de trouver des chambres pour une seule personne mais évidemment les tarifs ne sont pas les mêmes. Vous pouvez aussi vous éloignez pour trouver moins cher et avoir votre propre chambre dans une maison. Tout dépend de vos critères.

Nous avons trouvé notre appartement dans le quartier de Dockland proche du CBD et à 2 min à pied de la Southern Cross Station. Nous sommes dans la Free Tram Zone avec des tramways qui circulent toutes la nuit. Nous payons 135 AUD la semaine ce qui est considéré comme peu cher. Notre appartement est plutôt sympa et nos colocs Thaïlandaise et Coréenne vraiment cool !

J’ai été particulièrement surprise de la rapidité et de la facilité avec laquelle nous avons trouvé notre nouveau chez nous. Seul point négatif il nous a fallu investir dans des couettes et oreillers. Nous avons été chez Kmart, l’équivalent d’un Primark où nous avons trouvé notre bonheur pour 35 AUD par personne, comprenant drap, housse de couette et oreiller.

BILAN

Je n’ai pas vu le temps passer ! Le mois a filé à une vitesse incroyable. Jusqu’à présent je n’étais jamais resté plus de deux semaines à l’étranger, j’ai donc battu mon record. Je commence à connaître de mieux en mieux la ville et à ne plus avoir besoin de plan pour me déplacer. C’est aussi très agréable de prendre son temps pour visiter et de se dire que l’on a le temps de tout faire. Il est très facile de se repérer dans la ville car elle est traversée par des rues très longues toutes perpendiculaires et parallèles. Il suffit donc de compter les blocs et de retenir les rues principales pour se repérer facilement. Je suis vraiment très heureuse de m’être lancée dans cette aventure car pour l’instant tout se passe comme prévu. Nous faisons des rencontres de tous horizons et aucun jour ne se ressemble. La ville est vraiment très agréable, on s’y sent en sécurité et le temps et plutôt sympa, même si la réputation de la ville d’avoir les 4 saisons en une journée lui va comme un gant. Certains jours il fait 35°C et le lendemain il va pleuvoir à verse. Vous passez dans la même journée de la doudoune aux t-shirt/lunettes de soleil. Mais qu’importe soit le temps, il fait toujours meilleur qu’en France. Bronzer en décembre ça n’a pas de prix !

La suite de l’aventure : Nous souhaitons rester quelques mois à Melbourne pour travailler et mettre de l’argent de côté afin de pouvoir acheter un van ou un 4×4. Et ensuite partir en roadtrip autour du continent.

Je vous donne rendez-vous bientôt avec deux nouveaux articles : les quartiers de Melbourne et ses alentours !

lara

Rendez-vous sur Hellocoton !