losangeles

C’est le Jour J

Nous sommes le 05 septembre à Paris, il est 06H00 du matin… pour certains c’est un lundi comme les autres, un lundi de rentrée et surtout un lundi tout gris. Mais pour moi c’est le Jour J, celui tant attendu. Celui qui m’a motivé tout juillet-août à me lever alors que tout le monde était en vacances. C’est aussi le lundi que j’ai attendu toute ma vie. Celui où enfin je traverserai l’Atlantique pour poser un pied sur le sol américain. J’ai mon billet dans la main, dessus on peut lire Los Angeles, je me prends à le regarder plusieurs fois… Je n’arrive pas à croire que mon périple de 14 jours commencera là-bas.

Arrivée à Los Angeles

11H40 de vol plus tard nous arrivons à L.A. Il est 14H30. Après un passage interminable à la douane, nous retrouvons nos valises. Alléluia, elles sont encore là ! Un panneau géant « Welcome to the United-States of America » nous accueille, je réalise que le rêve commence enfin.

Panneau d'accueil à l'aéroport de Los Angeles

Nous prenons le bus, direction l’hôtel. Nous avons faim, notre guide nous conseille Ozzie’s un dinner typiquement américain. Quoi de mieux que de commencer l’aventure par le combo burger + frittes ? Après avoir mangé pour dix et bu 1L de coca dans un seul verre, nous regagnons l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil. Le jet-lag devra attendre le lendemain pour faire des siennes, là je pourrais dormir 24 heures d’affilées.

A la découverte de la cité des anges

Nous ne restons qu’une journée à Los Angeles, il faut donc se lever tôt si on veut faire le tour de la ville. Première étape, le Staples Center. Ce fameux stade où évoluent les joueurs de basketball de l’équipe des Lakers et des Clippers de Los Angeles. C’est là aussi que se tiennent chaque année les Grammy Award. Puis direction la Mairie de la ville, le Walt Disney Concert Hall, avec son architecture complètement folle, le quartier chinois, le quartier mexicain et la célèbre gare Union Station. Nous en avons déjà plein la vue, le ciel est bleu, pas un nuage, il fait super chaud et les palmiers sont partout. Mais nous sommes loin d’avoir vu le meilleur. Avant la pause déjeuner nous prenons la direction de Griffith Park.

Walt Disney Concert Hall - Mairie - Union Station
Walt Disney Concert Hall – Mairie – Union Station

C’était ce que j’attendais de voir avec le plus d’enthousiasme en arrivant à Los Angeles. Car non seulement c’est le point de vue le plus proche pour admirer les lettres les plus célèbres du monde, mais c’est aussi là-bas qu’une scène du film « La fureur de vivre » a été tournée. Les fans de James Dean sauront de quoi je parle ! Nous nous baladons une petite heure autour de l’observatoire de la ville, avec d’un côté une vue sur les lettres HOLLYWOOD et de l’autre un panorama qui surplombe Los Angeles.

L'observatoire de Griffith Park - Hollywood
L’observatoire de Griffith Park – Hollywood

Hollywood Blvd et ses alentours

Pour déjeuner nous descendons sur Hollywood Boulevard. Loin du calme et de l’espace de Griffith Parc, nous retrouvons l’effervescence de la ville. Des étoiles plein la tête et surtout plein le sol, nous arpentons le boulevard le plus égocentrique du pays. Nous apprenons que ces petites formes géométriques s’achètent… Et qu’il faut débourser 15 000 dollars quand on fait partie de l’industrie cinématographique ou musicale pour voir son nom gravé à tout jamais dans le dallage. Nous passons devant le Théâtre Dolby qui accueille les Oscars et le Théâtre Chinois où se tiennent les avant-premières des films américains…

hollywood

Nous poursuivons l’après-midi par un petit passage sous les fenêtres du Château-Marmont, une balade à Beverly Hills, Rodéo Drive, Sunset Boulevard et l’université UCLA. Que des noms de lieux connus et des images que nous avons l’impression d’avoir déjà vu cent fois, tant la ville sert de décor au cinéma et aux séries. Nous partons ensuite en direction de Santa Monica pour passer la soirée dans le quartier de Venice Beach, berceau du skateboard moderne et des fans de muscu. Puis nous rentrons à l’hôtel en longeant Marina Del Rey.

Venice Beach
Venice Beach

Bilan de cette première journée

Ce fût intense et incroyable et surtout complètement fou de se retrouver dans ce décor à ciel ouvert. A chaque pas un film me venait en tête, Pretty Woman, Somewhere, La Fureur de Vivre, etc…

Demain nous quittons Los Angeles pour Las Vegas. Je vous donne donc rendez-vous pour un article dédié à la ville du péché !

Rendez-vous sur Hellocoton !