PVT Australie


SOMMAIRE

  • Pourquoi je me suis lancée dans cette aventure ?
  • Un PVT c’est quoi ?
  • Quelles sont les conditions pour partir ?
  • Comment j’ai préparé mon voyage ?
  • Les billets d’avion

Pourquoi je me suis lancée dans cette aventure ?

Après 6 ans d’études supérieures, un BTS, une Licence et un Master (le tout en alternance), j’ai décidé de faire un petit break. J’aurai pu, comme beaucoup de mes camarades, me lancer en quête d’un CDI, mais j’ai eu envie d’aventure. Je voulais faire une pause, avoir une année qui ne ressemblerait à aucune autre. J’en avais marre des rentrées qui commençaient toutes de la même façon. C’était devenu redondant d’alterner les périodes d’école et les périodes d’entreprise. J’en avais marre de passer des examens quasiment tous les ans. Je trouvais cette vie trop cyclique, ponctuée par des journées, métro, boulot, dodo, qui ne me permettaient pas de faire tout ce que je voulais faire. J’avais besoin de journée plus longue. J’avais le sentiment qu’il fallait que j’appuie sur pause. J’avais envie de m’éclater tout simplement… Partir à l’étranger, c’est une idée qui se balader dans ma tête depuis le lycée. Mais pour faire quoi ? Fille au pair aux Etats-Unis ? Un stage au Royaume-Uni ? Et puis, j’ai entendu parler du PVT. J’ai trouvé que ce concept correspondait parfaitement à mes attentes.

Un PVT c’est quoi ?

Un PVT, c’est un Programme Vacances Travail (aussi appelé en anglais Working Holidays Visa). Il permet d’obtenir un visa pour faire du tourisme mais aussi travailler. L’idée, c’est de partir découvrir un autre pays, une autre culture, une autre langue et de pouvoir s’autofinancer une fois sur place, avec des petits boulots. Le visa est valable un an et est renouvelable si vous pouvez justifier d’avoir travaillé minimum 88 jours en ferme (mais attention, uniquement dans les Etats où la main d’œuvre est difficile à trouver, renseignez-vous bien si vous partez dans l’optique de faire une deuxième année).

⇒ Villes et leurs abords qui ne rentrent pas en compte dans le cumul des 88 jours :

Australian Capital Territory (Région autour de Canberra totalement exclue), New South Wales (Sydney, Newscastle, The Central Coast, Wollongong), Queensland (La zone appelée Greater Brisbane et la Gold Coast), Victoria (Melbourne et ses environs), Western Australia (Perth et ses environs)

Quelles sont les conditions pour partir ?

Avant de se lancer dans cette aventure il faut remplir certaines conditions :

  • Avoir entre 18-30 ans
  • Avoir un passeport français valide
  • Avoir sur un compte un minimum de 3 500 euros
  • Avoir un billet de retour (ou posséder les fonds pour l’acheter)

Si tout est bon pour vous, alors let’s go !

Comment j’ai préparé mon voyage ?

Même si l’idée murissait dans ma tête depuis un petit moment, le déclic du départ a vraiment eu lieu en août. C’est à ce moment là que j’ai accéléré le processus et que je me suis vraiment lancé dans les démarches. J’avais un peu peur de partir seule à l’autre bout du monde, dans un pays que je ne connaissais pas et avec le projet de mêler roadtrip et petit-boulot. J’ai une amie qui était dans le même cas que moi, on a donc décidé de partir ensemble.

Dans un premier temps nous nous sommes mises d’accord sur la date. Fin octobre nous paraissait être le meilleur choix. Nos contrats de travail se terminaient fin août, et nous voulions avoir deux mois devant nous pour effectuer toutes les démarches et les préparatifs pour le départ.

Ensuite il y a deux possibilités, soit vous préparez votre voyage tout seul, soit vous choisissez d’être accompagné par une agence.

J’ai décidé de partir avec une agence, car j’avais beaucoup de question. Sur internet les sites et les témoignages sur le sujet son nombreux mais je voulais échanger avec une personne physique.

Je suis donc passée par Etudes Australie Consulting. Une équipe adorable, très réactive et qui vous guide pas à pas dans vos démarches. Nous avons eu un premier rendez-vous un soir de semaine afin de parler du PVT, de son organisation et de définir un peu notre projet. Notre principal objectif en partant en Australie est de travailler notre anglais, nous avons donc décidé de suivre 3 semaines de cours dès notre arrivée. L’agence nous a alors proposé de nous trouver une école et un placement en famille d’accueil pour notre premier mois sur place. Comme nous n’avions aucune idée de la ville par laquelle commencer, l’équipe a proposé de nous envoyer un devis pour chacune des grosses villes du continent. Après étude des devis, il s’est avéré que Melbourne était la ville la moins chère pour 3 semaines de cours et 1 mois en famille d’accueil. C’est donc à Melbourne que notre aventure commencera !

Le billet d’avion

Après avoir décidé de la période de départ et de la ville d’arrivée, passons à l’étape suivante, les billets d’avion. L’agence nous a orienté vers Vacances Australie qui fait partie du Cercle des Vacances pour prendre nos billets. C’est une agence spécialisée dans le voyage sur mesure, leurs locaux se trouvent au même étage que ceux d’Etudes Australie, à Paris dans le quartier Opéra.

Comme nous n’avions pas de date précise en octobre, nous avons choisis le jour où le billet était moins cher. L’avantage de passer par une agence et non par internet, c’est qu’il est possible de discuter avec la personne. Ils ont l’habitude des jeunes qui partent en PVT et pourront répondre à toutes vos questions.

Il est conseillé de prendre un billet open (c’est à dire un aller/retour avec possibilité de changer les dates et les villes gratuitement, jusqu’à deux changements gratuits il me semble après c’est payant).

Il faut compter environ 20 heures de vol depuis Paris pour aller en Australie. Le voyage ne peut donc se faire en une seule fois, une escale est à prévoir. A vous de voir si vous voulez qu’elle dure 2 heures, une journée ou plusieurs jours. Le billet le moins cher était avec Cathay Pacific, une compagnie Chinoise, l’escale est donc prévue à Hong Kong. L’agence m’a fait deux propositions, une escale de 2 heures ou d’une journée. Evidemment, je n’allais pas refuser la visite supplémentaire d’un pays… Hong Kong nous voilà !

⇒ Un petit mot sur Cathay Pacific :

C’est une compagnie 5 étoiles qui opère des vols internationaux vers 5 continents depuis Hong Kong. Elle est considérée comme l’une des meilleures compagnies du monde. Quand on s’apprête à faire plus de 20 heures de vols avec eux, lire ça c’est rassurant je trouve.

Notre départ est prévu le 26 octobre pour une arrivée le 28 à l’aéroport de Melbourne. Et notre retour est programmé à Sydney fin juillet 2017. Bien que le visa soit valable un an il était impossible de prendre un retour pour octobre 2017. Si on décide de rester jusque là il nous faudra faire un changement de date dans l’année.

⇒ INFOS billets d’avion :

Il est évidemment conseillé de prendre l’aller-retour, d’une part parce que c’est moins cher (l’aller simple coûte environ 75% du billet) et d’autre part car il assure votre retour. Imaginez qu’une fois sur place vous n’ayez plus les moyens financier pour rentrer… Il faut compter environ 1 000 à 1 300 euros (voir 1 500 euros pour un aller/retour France/Australie). Nous avons eu le notre à 1 188 euros. Il y a des périodes à privilégier, juillet/août font parties des plus chères. Si vous n’avez pas de date en tête, n’hésitez pas à appeler une agence de voyage pour connaître les périodes où les billets ont des prix attractifs.

a-suivre-2

Dans mon prochain article je vous parlerai des démarches administratives dans lesquelles se lancer : Passeport, permis international, Visa, compte bancaire, téléphone, assurance, école, logement, etc… Je vous présenterai aussi le TFN, ce petit sésame qui vous permettra de travailler sur place !

A bientôt,

lara

Rendez-vous sur Hellocoton !